Jardin

Comment arroser un paillage ?

Le paillage est une méthode d’agriculture biologique qui permet de maintenir certains facteurs le plus constants possible et contrôler les mauvaises herbes. Cependant, pour permettre au paillage de jouer convenable ce rôle, il est important de l’arroser. Ainsi, en suivant cette procédure il est possible de maximisez ces avantages

Techniques d’arrosage d’un paillage

Lorsqu’on arrose un sol paillé manuellement (à l’aide d’un arrosoir), les règles sont toujours les mêmes que pour un sol non paillé. Si le sol est sec, il est recommandé d’arroser (de préférence le matin). Il existe plusieurs solutions pour arroser les paillages.

A lire aussi : Comment réaliser un enduit hydrofuge ?

L’utilisation du tuyau à micropores

Le tuyau à micropores est un système d’arrosage économique adapté aux jardins en paillis. Il est installé après un bon désherbage et avant l’installation du paillage. De cette manière, le tuyau reste sous le paillage et l’arrosage est plus efficace.

L’utilisation de bouteilles réservoirs.

Cette technique consiste à :

A découvrir également : Comment les fourmis boivent ?

  • Prendre une bouteille en plastique,
  • Faire un petit trou dans le bouchon,
  • Découper le fond,
  • Et enfoncer le goulot dans le sol à environ 15 cm de la plante.

Cela fait, il faut remplir la bouteille d’eau par le fond découpé, et laisser l’eau pénétrer doucement le paillage. Il faut veiller à remettre le paillage autour de la bouteille inversée pour améliorer sa stabilité.

A savoir sur le paillage

Pour bénéficier des bienfaits du paillage dans le jardin, il faut veiller à éloigner les tiges des plantes ou des arbres, et s’assurer de laisser une distance de 7 à 10 cm (2 à 3 pouces) et de 15 cm (6 pouces) pour les grands arbres. Il faut aussi vérifier périodiquement le niveau d’humidité du sol sous le paillis en enfonçant le doigt dans le sol. En été, si des vents forts sont attendus, il faut bien enfoncer le paillage pour l’aider à rester en place. En hiver, le paillage non recouvert de neige peut également s’envoler. Le fait de répartir la neige sur la zone non protégée du paillis aidera à le maintenir en place.

Au printemps, il faut le renouveler avec un léger entretien au râteauEn automne, le paillage peut être retourné à l’aide d’une pelle pour placer les feuilles mortes en dessous.

Au fur et à mesure que le paillage se décompose naturellement, il fournit au sol des nutriments supplémentaires.  Il faudra également le compléter pour maintenir une couche de 7 à 10 cm tous les 3 à 5 ans.

Dans les zones humides, il est possible que des moisissures apparaissent. Elles ne présentent aucun risque pour les personnes, les animaux domestiques ou les plantes. Toutefois, elles peuvent être contrôlées par l’application du bicarbonate de soude sur les zones touchées.